Aller au contenu

Alex66

Alex66

Inscrit(e) (le) 13 mai 2009
OFFLINE Dernière activité hier, 22:40
****-

#260658 Premier League

Posté tomtom - 21 févr. 2020 - 18:43

C'est de la jolie déformation de la réalité pour mettre en avant une volonté qui vous est propre et que je comprends, mais ça reste de la déformation. Que l'Italie ait été la place forte du football, c'est un fait. Qu'il y ait le 8+3 a cette époque, c'est également un fait. Faut il y voir un lien de corrélation ? Clairement pas forcément.

Il faut quand même rappeler que l'époque n'était pas (faut le préciser parfois, a vous lire, on peut en douter): "L'Italie et son 8+3 contre le reste du football mondialiste qui refusait ce modèle". Non, l'ensemble du football avait cette contrainte factuelle en étant dans l'obligation de n'inscrire que trois joueurs étrangers. On ne peut donc pas dire que le 8+3 a permis a l'Italie d'être au premier rang mondial car TOUT LE MONDE était sous le même modèle, de celui qui dominait le paysage footballistique a celui qui ne s'en sortait pas. C'est donc faux. On peut dire qu'avec un système mis en place a l'époque, l'Italie a réussi a baser des choses solides en offrant un style qui leur a permis de gagner, si l'on veut, mais ce n'est pas la même chose, ni le même angle d'analyse. L'éventualité improbable d'un retour en arrière de ces contraintes ne doit donc en aucun cas nous faire croire que l'Italie reviendra un jour au premier plan car cela occulte la donnée la plus importante: les idées. Or, c'est précisément ce qu'avait le football Italien et ce qu'il n'a plus. Tu peux mettre un 10+1 aujourd'hui que la Série A n'aurait aucune progression en l'état, c'est même surement l'inverse vu la vision archaïque des personnes qui occupent les places importantes du football Italien.

Second problème, et bizarrement, on l'oublie très vite, c'est l'argent. Le football Italien a aussi été à sa place car c'était le championnat le plus riche du monde. On aime naivement se rappeler que le Milan s'est construit par sa formation, mais c'est aussi parce que Berlusconi a aligné les billets que le Milan est revenu aussi rapidement. Ce n'est pas que comme ça, mais ça a clairement aidé. Et le constat a l'échelle des clubs est le même. Le 8+3 a été mis en avant mais ce qui a fait gagné l'Italie, c'est avant tout des idées et de l'argent. Or, il manque les deux aujourd'hui puisque les idées sont archaïques sur les plans sportifs et extra sportifs (a tout les niveaux, des affaires de racismes au stade, en passant par la formation des joueurs et par la présence de professionnels incompétents dans les grandes instances) et que depuis plus de dix ans, le championnat Italien est le plus pauvre des quatre gros championnats, et de loin.

Enième argument, il suffit de se rappeler le football Italien entre 1995 (Bosman) et 2007 (période amorçant le déclin Italien). Douze ans, trois victoires, cinq finales, trois ou quatre demi finales. Le ratio était largement convaincant, pourtant avec des clubs qui avaient progressivement moins de joueurs locaux (La Juve en a eu 4 puis 5, la grande année 2002/2003 ou les trois représentants en avaient plus ou moins 50% etc.).

Enfin dernier argument, on est aussi dans un football actuel où personne ne met en place ce fameux ratio drastique anciennement mis en vigueur. De même que pour mon premier paragraphe, on est donc pas dans une Italie qui renie son 8+3 et perd tout au moment où les autres championnats regorgent de joueurs nationaux et gagnent tout les trophées. On rappellera facilement qu'à l'exception du Barca de Guardiola (véritable ovni), le Real aura gagné trois trophées Européens un 8+3...mais inversé, avec Liverpool et son XI quasi exclusivement étranger, et avec tout un tas de clubs qui répondent à cette même logique.


Dès lors a partir du moment ou ce fonctionemment du 8+3 était mis en place partout avant 95 et a été supprimé partout ensuite, sans qu'on puisse faire de comparaisons, pouvons nous arrêter la désinformation alors que nous occultons totalement la totale incompétence des gens à la tête du football Italien et au manque d'argent, élément essentiel dans la progression d'un championnat.


Quand au sujet initial, je maintiens de réels doutes concernant la mise en place de telles mesures. Que la population mondiale est européenne se transforme en un énorme nombril ambulant et que chacun veuille se replier sur soi et penser à soi, je n'ai effectivement aucun doute la dessus et je pense que le Brexit aura des petits frères même si je ne m'étendrais pas sur ce sujet. Mais je suis prêt a prendre les paris que cela n'impactera que très brièvement le monde du football. Quand on sait l'argent que rapporte le football et l'apport bénéfique qu'il engendre, je suis convaincu qu'il y aura des lois qui viendront contourner ce nouveau monde. On en reparle dans quelques années, mais je prends les paris.


#259608 Squadra Azzurra

Posté Théo - 18 nov. 2019 - 18:52

Voir le messageAlex66, le 18 nov. 2019 - 00:13, dit :

Joueurs, entraîneurs, dirigeants de clubs et membres des instances de foot, tous ont leur part de responsabilité dans ce triste constat

Oui c'est à cause des noirs et des arabes qui prennent le boulot des blancs :ninja:


#247873 Squadra Azzurra

Posté tomtom - 06 oct. 2017 - 23:26

Voir le messageShevchenko_7, le 06 oct. 2017 - 22:20, dit :

Quand on a un coach de merde, ça n'aide pas

Non mais Léo a simplement trouvé un nouveau prétexte pour relancer sa croisade, et ce même si elle n'a pas lieu d'être à partir du moment ou le temps de jeu des jeunes (et donc des jeunes Italiens) est en grosse hausse par rapport à l'arrivée de Conte à la sélection par exemple).

Mais c'est Léo, il a simplement trouvé un prétexte pour en reparler.