Aller au contenu

R.Baggio

R.Baggio

Inscrit(e) (le) 08 sept. 2009
OFFLINE Dernière activité hier, 23:07
*****

Dans le sujet : Juventus 1-1 MILAN

18 sept. 2021 - 20:30

Curieux de voir ce qu'il vaut après toutes ces blessures.

Dans le sujet : Juventus 1-1 MILAN

18 sept. 2021 - 15:54

Sinon Pellegri est valide physiquement ? A moins qu'il ne soit juste là pour la photo.

Dans le sujet : Squadra Azzurra

07 sept. 2021 - 18:10

Super vidéo en effet :italia:

Dans le sujet : Squadra Azzurra

04 sept. 2021 - 10:01

Voir le messagetomtom, le 04 sept. 2021 - 09:17, dit :

- On va rappeler que la direction a changé et que le club ne veut plus faire de risque financier comme l'était Paqueta. On peut aussi rappeler que Paqueta est devenu un autre joueur a Lyon (sans surprise) et qu'il est désormais considéré comme un très bon joueur. Ce qui permet à minima de rappeler que la venue d'un talent n'est pas toujours gage de réussite et que Barella ou Chiesa n'aurait peut être pas eu la même réussite chez nous. On parle souvent du talent et de "oui mais si on l'avait eu" mais on oublie toujours le contexte. Or c'est hyper important et c'est ce qui rend le parcours d'un joueur aussi incertain car soumis à de multiples variables.
D’où l’erreur d’avoir vendu Cutrone, pour le même argument, que je cite, au passage, depuis plusieurs années. Maintenant, Chiesa est un joueur d’un autre calibre que tous ceux qu’on a cités précédemment, et force est de constater qu’il réussit en club ET en sélection, soit dans deux contextes différents.

Citation

- On ne sait pas si Maldini decide de tout. Mais on peut supposer tout de même qu'il a un rôle décisionnaire important (faut il rappeler que Maldini a TOUJOURS refusé un rôle de faire valoir dans le club ?).

- Le déficit d'italiens s'explique par bon nombres d'arguments mais tu fais le choix de ne prendre que celui qui t'arrange. C'est facile de tirer les conclusions que tu veux sans prendre en considération les paramètres qui ne t'arrange pas
Si Maldini avait les mains libres, ça se saurait. Tu énonces toi-même les contraintes liées à la politique d’Elliott, qui est pour moi le gros point noir du club actuellement ; mais en réalité, Chiesa aurait dû être recruté bien avant l’arrivée du fonds vautour qui possède aujourd'hui notre club.

Citation

- Tu parles de qualité ? Pourtant les joueurs que tu cites sont des joueurs de qualité, sans doute davantage que beaucoup de joueurs de notre effectif. André Silva est aujourd'hui titulaire a Leipzig, une équipe qui poutre le Milan tout les jours. Paqueta est titulaire et un des meilleurs milieux de L1. Leur échec ne signifie pas qu'ils n'ont pas de talents, mais que le contexte n'a juste pas été favorable à leur explosion chez nous et que le pari a été perdant. Et c'est précisément pour ces raisons que le Milan ne veut plus de ce type de Paris avec des joueurs sans certitude qui impacte annuellement le club d'une quinzaine de millions. Qui te garantit que Barella ou Chiesa aurait explosé chez nous ? Personne. Je trouve ça incroyable qu'avec les contre exemples qui sont présents au sein même de notre effectif (au hasard Kessie) on ne puisse pas comprendre que l'échec ou la réussite d'un joueur ne dépend pas uniquement de la qualité d'un joueur mais de tout un tas de paramètres. Non toi tu fais dans du raisonnement primaire en regroupant tout les étrangers (Mettre Duarte dans le lot des autres faut oser) comme des sacs à merde et en parlant des Italiens comme des génies. Sauf que ce n'est pas aussi simple que ça.
Je passe sur la caricature que tu fais de mes propos, et sur les attaques personnelles, pour rester, comme de coutume, sur le fond : quand j’oppose qualité et quantité, je ne focalise pas sur un joueur en particulier, mais sur un processus dommageable que tout le monde a pu constater au Milan depuis des lustres : l’effectif a longtemps été trop fourni en quantité, mais limité en top players. D’ailleurs, il est intéressant que tu cites Kessie, dont tout le monde a fustigé les performances pendant plusieurs années, avant qu’il ne franchît plusieurs paliers en quelques mois : la patience dont les dirigeants ont fait preuve à son égard (même raisonnement pour Calhanoglu) n’a curieusement pas été appliquée à d’autres, qui ont connu des fortunes diverses hors de leur club formateur, même si certains avaient présenté à Milan un bilan plus honorable que Kessie sur ses premières années.
Je n’ai pas besoin d’admettre l’argument du contexte, parce que je l’affirme depuis des années, mais ça n’enlève rien aux sommes astronomiques dépensées sur des joueurs qui n’ont rien rendu chez nous, sans avoir l’excuse des blessures de Caldara.

Citation

- penses tu que la Juve regrette l'investissement de Bernardeschi ? La question est idiote. Bien sûr que la Juve ne regrette pas Chiesa mais le Milan ne POUVAIT PAS faire Chiesa (et rien ne dit que Chiesa aurait eu la même progression chez nous, cf point précédent). Tu continues en 2021 a faire des soustractions de mathématiques primaires en enlevant deux joueurs pour en mettre sur un pour dire: "tu vois c'est pareil ?" Sauf que c'est n'est pas comme ça que ça marche, et on te l'a déjà expliqué mais j'ai l'impression de pisser dans un violon dès que je parle finances et mercato avec toi
Le Milan pouvait parfaitement faire Chiesa bien avant son recrutement par la Juve. Il suffisait de s’intéresser un peu aux jeunes Italiens talentueux, de regarder les compétitions internationales, ce que certains d’entre nous ont pu faire, et de constater le talent.
Quant à Bernardeschi, je ne suis pas certain qu’il ait été encensé longtemps, comme le fut Chiesa. Et puis, si je devais pousser ton raisonnement, Bernardeschi aurait peut-être explosé hors Juve, après tout. Je ne le pense pas spécialement, mais rien n’est impossible.


Citation

Le Milan actuel ne veut et ne peut pas se permettre d'avoir un pari financier a 50M (hors bonus !), dont l'impact sur les bilans annuels serait énorme. On le voit sur les derniers mercati avec nos dirigeants qui augmentent au compte goutte leurs offres de mercato car ils ont une logique très prudente (la situation sanitaire actuelle n'a pas arrangé a cette prudence) en voulant a tout prix éviter de nouveaux accidents industriels comme les joueurs que tu cites ou récemment Castillejo. C'est assez frustrant pour tout le monde mais c'est leur logique car ils veulent un club sain, qui peut s'auto entretenir pour qu'à terme un acheteur vienne récupérer le club (car c'est l'objectif). Donc hormis quelques prises de risques (Leao, Tonali, Tomori) qui au final n'en sont pas vraiment car la plus value sera facile, le club est proche de ses sous et ne veut plus reproduire les mêmes erreurs que par le passé. Donc tout Italien qui dépassera cette logique la, le club n'ira pas dessus. Autant se faire à l'idée.
Je ne reviens pas sur le fondamental problème Elliott, ni sur le recrutement manqué de Chiesa avant leur arrivée, mais tes insultes et tes certitudes n’empêcheront personne de penser qu’il est aberrant que le club ait pu laisser filer ne serait-ce que ses propres jeunes. C’est le plus gros reproche qui doit lui être asséné !


Citation

- C'est bien beau de parler d'Italophobie (fantasmée) mais tu sors les deux mêmes exemples + je suppose Locatelli (en occultant le contexte la encore mais soit) et Pessina. En supposant qu'on aurait eu ces 4 la. Ensuite il reste qui ? Parce que l'équipe aurait toujours été à dominante étrangère. Puis hormis Chiesa, est ce qu'un seul des trois autres noms aurait changé radicalement le visage de l'équipe ? Pas vraiment, on peut en tout cas être sceptique sur la question. Donc ma conclusion c'est plutôt que le cas Chiesa illustre simplement qu'on manque effectivement d'un joueur de percussion sur le côté droit (ça oui, c'est factuel) et que nous demandons depuis des années un ailier de ce profil. Mais par rapport a la politique actuelle, Chiesa ne pouvait pas être ce joueur la. En revanche le club serait bien inspiré d'en trouver un dans nos cordes.
L’italophobie est factuelle et chiffrée, ne t’en déplaise.
Plizzari, Bellanova, Cutrone, Locatelli, Pessina, Cristante auraient dû être intégrés/poussés par le club. Comment ne pas s’étonner des 3 ans de patience/clémence accordées à Kessie et Calhanoglu lorsqu’on virait (parfois au même moment) nos propres jeunes, dont certains rendaient de meilleures copies que les deux autres lorsqu’ils jouaient chez nous ? C’est d’ailleurs bien pire que cela : on a laissé de côté les aspects cohésifs et représentatifs qui ont fait le club Milan AC.
Un Chiesa recruté il y a 3-4 ans, et intelligemment intégré à l’équipe type, aurait vraisemblablement fait mieux que la plupart de nos attaquants des dix dernières années.

Dans le sujet : Squadra Azzurra

04 sept. 2021 - 07:45

Voir le messagetomtom, le 04 sept. 2021 - 06:33, dit :

Cette désinformation m'a toujours fatigué. La seule période où Milan était en mesure de prendre Chiesa, ou Barella, c'était lorsqu'ils étaient très jeunes. Mais:

1. Rien ne dit que leur club aurait été vendeur
2. Rien ne dit que la somme a ce moment là n'aurait pas également été disproportionné par rapport a leur étape de progression.
On va rappeler que Barella a coûté moins cher à l'Inter que Paquetà, quand même !
Mais sur le principe, j'ai toujours considéré qu'il fallait recruter les jeunes avant leur explosion, en effet.


Citation

Comme dit Alex, faut savoir rester mesuré quand on balance 60M sur le pack Conti et Caldara qu'aucun club Italien ne veut acheter aujourd'hui. On pourra également parler il y a quelques années des 20M de Bertolacci. Cette idée farfelue du Milan Italophobe dure depuis trop longtemps. On disait il y a quelques années "Oui mais avec un vrai Milanista dans la direction ça ira mieux" . Depuis trois ans Maldini, qui est plus au fait de ce qu'est Milan que nous tous ici, est a la direction et ça n'a rien changé. Maldini est donc Italophobe ? Je ne pense pas, mais il maîtrise sans doute mieux la réalité du marché, et du marché Italien (prix du marché plus haut, pas forcément toujours identique en fonction des clubs car l'affect entre certains gros et des plus petits peut jouer dans le prix ou la formule etc.). S'il ne le fait pas, c'est qu'il y a une raison et ce serait tout aussi naïf et prétentieux de croire que vous feriez bien mieux qu'un mec qui a le sang rouge et noir.
1) Savons-nous si Maldini décide de tout ?
2) Le déficit d'italianité est trop gros et flagrant pour faire comme si de rien n'était.
3) Bertolacci était une erreur, qui ne pèse pas lourd face à l'imposante liste d'erreurs de recrutement à l'étranger. Quant à Conti-Caldara, je ne les mettrais pas sur le même plan, car le facteur blessure a conditionné la suite. Pour le second, c'est encore plus évident, car il me semble qu'il n'a pu jouer qu'une mi-temps au Milan (et encore, c'est à vérifier).

Mais ça n'enlève rien au fait que le Milan a été capable de dépenser énormément d'argent ces dernières années sur des joueurs (Andre Silva, Leao, Paquetà, par exemple) qui n'ont rien apporté ou si peu. Nous sommes quelques uns à avoir toujours réclamé qu'on privilégiât la qualité à la quantité.



Citation

J'ajoute également que comparer les prix de Chiesa et ceux de Leao et Tomori c'est oublier que:

1. La prise de risque n'est pas la même quand tu mets 50M sur un joueur ou sur deux (le club marche beaucoup sur cette prudence financière pour éviter les accidents industriels, on le voit sur chaque fenêtre de mercato)
2. Si on enlève Tomori on met qui ? Romagnoli qui est nul depuis deux ans ? Gabbia ? Kalulu ? Si on enlève Leao on enlève également les 5M de Djalo + on n'a plus que Rebic.
3. Ne pas recruter un ailier droit est une erreur. Recruter un ailier droit qui te crée deux autres faiblesses dans ton onze de départ en est une encore plus grande. Je pense que le club ne recrute pas trop mal depuis deux ans. Cette année je suis assez déçu et le club va vraiment devoir recruter a ce poste. Mais pas en affaiblissant les autres postes et notamment le secteur défensif central.
1) Penses-tu que la Juve ait pris un gros risque avec Chiesa, et surtout, le regrettent-ils aujourd'hui ?
2) Si tu me donnes le choix entre une paire de titulaires Romagnoli (Gabbia) / Chiesa et Tomori / Sel, en effet, je prends la première, à la fois par italophilie assumée, mais aussi parce que je pense que l'équipe serait globalement plus forte ainsi. Surtout, je n'oublie pas les nombreuses excellentes saisons de Romagnoli, dont je ne pense pas qu'il soit fini.
3) D'ailleurs, si, comme je le dis plus haut, on raisonne par période, ce n'est pas Tomori mais Duarte qu'il faut inclure dans la comparaison. Valait-il mieux un pack Leao-Duarte en 2019 ou le seul Chiesa ?

Quant à l'italophobie du club, c'est factuel : 7 recrues italiennes (souvent pour le banc, comme Borini, Florenzi et Pellegri) sur 39 en 5 ans d'une part, et le rejet, voire l'exclusion de nombreux jeunes du cru depuis des années, dont certains sont champions d'Europe cet été.